Informations sur la grossesse nerveuse
grossesse-nerveuse-1.jpggrossesse-nerveuse-2.jpggrossesse-nerveuse-3.jpggrossesse-nerveuse-4.jpggrossesse-nerveuse-5.jpg

Grossesse nerveuse: symptômes et quoi faire

La grossesse nerveuse

Phénomène psychique qui touche certaines femmes et déclenche chez elles, tous les symptômes semblables à ceux d’une grossesse, la grossesse nerveuse est un mal qui frappe essentiellement les jeunes filles, les jeunes femmes et quelquefois les femmes d’âge mûr.

Origines de la grossesse nerveuse

grossesse nerveuseLes grossesses nerveuses sont déclenchées par une conviction qu’a la patiente d’être enceinte. Cette conviction qu’elle a pour diverses raisons influe sur ses hormones qui déclenchent les symptômes liés à la grossesse nerveuse. Les raisons de la conviction d’être enceinte sont provoquées quelquefois par un désir impérieux d’avoir un enfant comme chez les femmes proches de la quarantaine ou au contraire par une peur viscérale d’être enceinte, par des troubles hormonaux comme l’absence de règles durant plusieurs mois, d’autres causes peuvent aussi être liées à un comportement sexuel bridé, un important stress, des problèmes personnels ou familiaux graves, un retard de maturité, une tumeur de l’ovaire (qui peut expliquer quelques-uns des symptômes), problème hormonal, phobie ou angoisse de tomber enceinte, troubles du comportement, perte préalable d’un bébé, etc. Les causes de la pathologie peuvent donc être soit d’origine physique soit d’origine psychique. Lorsque cette grossesse virtuelle est d’origine psychique, elle est un peu plus longue à soigner et demande un véritable suivi psychologique.

Symptômes de la grossesse nerveuse

Même si les symptômes d’une grossesse nerveuse peuvent varier d’une femme à l’autre, les symptômes sont généralement les mêmes que ceux d’une femme véritablement enceinte. La plupart de ces symptômes sont caractérisés par des absences de règles, des nausées le matin, des vomissements, des spasmes qui rappellent les mouvements du bébé dans le ventre, la prise de poids,  l’augmentation de volume de l’utérus et de la poitrine, etc. Lorsque ces symptômes apparaissent, la patiente doit consulter un médecin. La grossesse virtuelle peut avoir un véritable impact sur la santé de la personne et à terme, sur son équilibre mental s’il n’est pas déjà atteint. Les origines peuvent être physiques, cette grossesse imaginaire peut masquer des maladies beaucoup plus graves telles qu’un cancer de l’ovaire qui doit être traité au plus vite. Avec l’aide d’un médecin, des mesures seront vite prises afin de se rassurer sur l’état réel de la patiente. En procédant à un test grossesse et à de nombreux examens tels que l’échographie, la patiente peut être vite fixée quant à son état véritable et prendre le traitement qu’il faut. S’il s’avère qu’elle est véritablement enceinte, elle recevra un suivi grossesse afin de l’aider dans sa grossesse et permettre que tout se passe, mais dans le cas d’une grossesse nerveuse, elle devra prendre un traitement que seul le médecin sera à même de lui prescrire en fonction de ses antécédents et dans certains cas, elle devra consulter un psychiatre.

Traitement de la grossesse nerveuse

grossesse nerveuseLe traitement généralement administré aux femmes souffrant de grossesse nerveuse est un traitement prescrit par la gynécologue même dans le cas où elle est d’origine psychique. Souvent le médecin peut essayer de comprendre pourquoi la patiente est convaincue de sa grossesse. Il peut arriver que lorsqu’une patiente se rende compte qu’il s’agit d’une grossesse nerveuse, créée par sa propre volonté, les symptômes commencent à disparaître. Celles qui refusent cependant d’accepter qu’elles ne soient pas enceintes devront recourir à l’aide d’un psychothérapeute.

Dans certains cas, un médecin peut provoquer une grossesse nerveuse à partir d’une préparation hormonale chez une patiente afin de remédier à certains maux comme l’atrophie de l’utérus ou de la poitrine. Même si elle peut se guérir, les risques de rechute existent dans ce type de pathologie surtout si elle est liée à l’équilibre mental de la patiente. Une chose importante est de noter qu’une femme qui souffre de grossesse nerveuse n’est pas folle, mais qu’elle a plutôt besoin d’un suivi, de communiquer pour pouvoir se libérer de toute forme de tension, de stress, de problèmes ou d’angoisses qu’elle n’ose exprimer, qu’elle refoule et qui peuvent la détruire tout doucement.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

42 commentaires récents :
  • Pat a écrit :

    Élodie, je comprends tout à fait ce que tu vis. Tu devrais consulter un médecin. Si tu désires réellement un enfant, l’insimination est maintenant gratuite au Québec et si tu as un médecin et/ou gynécologue, tu pourras faire les tests qui en découlent. Je te souhaite bonne chance.

  • Pat a écrit :

    Bonjour, j’ai 19 ans et je souhaite vraiment avoir un enfant, mais mon conjoint non. J’ai assisté à un avortement cette semaine pour ma meilleure amie. Mon conjoint dit que si je tombe enceinte, c’est ce que je devrai faire. J’ai également 4 jours de retard dans mes règles, mais j’ai des crampes comme si j’en avait. Est-ce possible que je sois réellement enceinte ou est-ce une grossesse nerveuse?

  • Cindy a écrit :

    J’ai 17 ans et aujourd’hui, j’ai fait un test de grossesse négatif. Par contre, j’ai tous les symptômes d’une grossesse. Dois-je faire une prise de sang? C’est peut-être un peu trop tôt? C’est peut-être une grossesse nerveuse.

  • Élodie a écrit :

    J’ai 15 ans et j’ai déjà fait 3 grossesses nerveuses. Je crois faire ce type de grossesse, car je désire vraiment avoir un bébé. Je suis consciente qu’à 15 ans, cela peux paraître complètement stupide de vouloir un bébé, mais c’est dû à un manque d’amour de mes parent quand j’étais petite et même si je n’ai pas eu l’amour de mes parent, j’aimerais donner de l’amour à un bébé. Je souffre énormément de ces grossesses nerveuses. J’espère que quelqu’un pourra me répondre sans me juger.

  • Elisabetha a écrit :

    Je pense faire une grossesse nerveuse suite à la lecture de ce site. Le problème c’est que je sais très bien que c’est moi qui a créée cette grossesse. Je désire un enfant plus que tout et ça me hante tout les jours. J’ai été maman à un très jeune âge, mais malheureusement, je ne pouvais pas subvenir à ses besoins. J’ai dû à contre-cœur le faire adopter et j’avoue qu’il me manque énormément. Pensez-vous que c’est à cause de cette situation que j’ai le besoin d’être maman?

  • Audrey a écrit :

    Je voudrais savoir si des grossesses nerveuses à répétition peuvent être néfastes sur ma santé? J’en ai fait 3 l’hiver dernier, 2 cet été et cela recommence encore aujourd’hui. Je n’ai jamais consulter de médecin pour cela.

  • Lili a écrit :

    Je pense faire une grossesse nerveuse suite à la lecture des symptômes sur votre site. J’ai les seins qui font mal, j’ai des nausées à tous les matins et j’ai l’impression de petits coups dans le bas du ventre. J’ai également prise beaucoup de poids. Les prises de sang et les échographies démontrent que je ne suis pas enceinte, mais j’ai des doutes à cause de tous les symptômes que j’ai.

  • Élodie a écrit :

    J’ai un retard de 9 jours dans mes menstruations. Je désire un deuxième enfant. Nous l’avons donc mis en route le 6 septembre. Malgré mes différents symptômes (nausées, absence de règles, vomissements, faim inconditionnelle, etc.) tous mes tests (urinaire et sanguin) sont négatifs. Pensez-vous que je dois allé consulter mon gynécologue ou dois-je encore attendre? Ce désagrément n’est pas le bienvenue, car ça ne fait que retarder la conception.

  • Margot a écrit :

    J’ai 19 ans et avec mon copin, nous souhaitons avoir un bébé. Mes menstruations ne sont pas régulières. J’ai tomber enceinte à l’âge de 16 ans, mais j’ai perdu le bébé. Est-ce que cela peut être la cause de mes règles irrégulières? J’ai des symptômes de grossesse à chaque fois.

  • Laura a écrit :

    J’ai un retard de 4 jours dans mes règles. Je suis vraiment stressée. J’ai aucun autre symptôme mis à part quelques douleurs à la poitrine. Suis-je enceinte?